En 1997 Olivia Dalric entre au Studio Théâtre dirigé par Jean-Louis Martin-Barbaz, elle y intègre la compagnie puis joue sous sa direction la mariée dans La Noce chez les Petits Bourgeois de Brecht. En 1999 elle rencontre Patrick Pelloquet, directeur et metteur en scène du Théâtre Régional des Pays de la Loire, et joue dans La Tempête de Shakespeare et dans La Cagnotte de Labiche. Elle y rencontre aussi Jean-Claude Drouot qui la met en scène dans Cinna de Corneille.

Parallèlement elle suit une formation plus corporelle à l’école internationale Jacques Lecoq pendant deux ans. Elle y découvre entre autres le jeu masqué et joue à sa sortie, Azdak dans Le Cercle de Craie Caucasien de Brecht et Falstaff dans Les Joyeuses Commères de Windsor de Shakespeare, aux rencontres internationales de Haute-Corse dirigée par Robin Renucci. D’autres part elle développe un axe pédagogique en lien avec sa formation mais privilégie son engagement et sa fidélité au sein de compagnies.

En 2007 elle joue au Théâtre 13 à Paris dans Le Mandat de N. Erdman mis en scène par Stéphane Douret. En 2009, elle rencontre Omar Porras et le Teatro Malandro et joue Mme Géronte dans Les Fourberies de Scapin de Molière, L' Eveil du Printemps de Wedekind, La Dame de La Mer d'Ibsen, et La Visite de la Vieille Dame de Dürrenmatt.

Elle fait partie du Munstrum Théâtre depuis sa création et joue dans L'Ascension de Jipé. Récemment, elle a joué Me Taire de Sylvain Levey mis en scène par Olivier Letellier, créé au Théâtre National de Chaillot, en tournée cette saison. Parallèlement elle crée avec sa soeur un spectacle sur le

conte de Cendrillon et la musique de Prokofiev. En 2017, elle rejoint l’équipe de Ceux qui errent ne se trompent pas de Kevin Keiss mis en scène par Maëlle Poésy pour la reprise du spectacle.

Olivia

DALRIC

[ comédienne ]